MYCOPHONIA

Installation audiovisuelle multi-canal par Tiziana Bertoncini, Isabelle Jelen et Julien Rabin.

MYCOPHONIA – multi-channel audio-visual installation

Tiziana Bertoncini (IT/AT), Isabelle Jelen (FR), Julien Rabin (FR)

« Les champignons sont partout, ils sont en nous et autour de nous. Ils rendent notre vie possible, ainsi que la vie dont nous dépendons. [...] Les champignons sont la clé de la compréhension de la planète sur laquelle nous vivons, ainsi que de la façon dont nous pensons, ressentons et nous comportons. Les champignons forment une catégorie aussi large et complète que les animaux ou les plantes »[1]

À travers le projet Mycophonia, nous voulons rendre hommage à un processus encore largement méconnu et mystérieux : la propagation des réseaux de mycélium, le "filigrane anarchique", qui est à l'origine du développement des champignons. Nous allons créer un dispositif de 70 haut-parleurs de différentes tailles. Les haut-parleurs seront reliés par des câbles, qui - imitant schématiquement la morphologie des réseaux de mycélium - partiront d'un même point et se ramifieront au sol, « envahissant » l'espace.

Le système de diffusion sonore sera créé à partir des algorithmes numériques et sera assisté par des capteurs qui rendront le dispositif réactif à certaines conditions du milieu environnant. Le mouvement des hyphes[2] va donc se traduire par le mouvement du son, pour former des grilles sonores complexes.

Avec notre création, nous voulons proposer l’écoute comme une expérience esthétique et sensible du réel en relation avec les sphères environnementales et sociale. Cette écoute peut être envisagée dans une perspective pluridisciplinaire qui permet d’ouvrir les consciences et d’acquérir une posture critique. En proposant d’écouter l’imperceptible et l’invisible, nous voulons plonger le visiteur dans un état de vigilance auditive. En créant à partir du réel, le son peut générer cet espace de réflexion et de connexion entre soi et l’autre, c’est-à-dire le monde environnant. L’art peut constituer des outils pour imaginer de nouveaux mondes. Comment, par qui et pour qui les musiques nous transportent-elles (ou pas) ailleurs ? Comment fictions et écologie peuvent-elles se relier, dans les idées et dans les pratiques ?

[1] Merlin Sheldrake “Entangled Life: How Fungi Make Our Worlds, Change Our Minds, and Shape Our Futures„ Random House 2020

[2] L'hyphe est le nom donné aux chaînes d'articles, un élément végétatif filamenteux, souvent à plusieurs noyaux cellulaires (multinucléaire), caractéristique des champignons, de certaines algues et de certains protistes végétaux.

Tiziana Bertoncini a obtenu son Diplôme de violon au Conservatoire de Sienne et celui d'artiste plasticienne à l'Académie des Beaux Arts de Carrare. Puis elle a suivi des cours de spécialisation dans les domaines de la musique de chambre et de la didactique. Après avoir joué dans divers orchestres et ensemble de musique de chambre, elle se concentre sur la musique contemporaine, écrite ou improvisée. Son travail musical oscille entre une recherche personnelle sur l'instrument et ses possibilités sonores, et la composition ou collaboration avec des artistes d'autres médias. En même temps, elle  s’intéresse aux croisements et synthèses entre les éléments visuels et musicaux/sonores. Elle a joué dans des festivals internationaux de musique contemporaine et improvisée, tout comme elle a fait partie ou a contribué à la partie musicale de nombreux spectacles de danse, théâtre, vidéo et multimédias. Son travail  en solo comprend compositions électroacoustiques, performances et  installations. Depuis 2006 elle est membre de l’ensemble]h[iatus, avec lequel elle a collaboré avec nombreux compositeurs, qui ont écrit pour l'ensemble. Elle a été artiste en résidence au “Bridge guard – Residential Art/Science Centre” in Stúrovo, Slovakia (2008), au AIR Krems, Austria (2009), au Centre National de Création Musicale CÉSARÉ, Reims (2013), au Künstlerhaus OTTE1, Eckernförde, Allemagne (2015) et au GEDOK, Lübeck, Allemagne (2016). En 2011, sa composition électroacoustique “Nur Sand” a remporté un prix à l'occasion du concours Ferrari (r)écouté organisé par la radio allemande hr2-kultur et par ZKM | Institute for Music and Acoustics.

Isabelle Jelen est diplômée de l’école des Beaux-Arts de Bordeaux, et co-fonde l’association de plasticiens Cuisines de l’immédiat. Artiste polymorphe, elle réalise selon le goût du jour des vidéos, des livres, des performances, des spectacles. Ses vidéos ont été programmées au Confort Moderne (Poitiers), à la Friche de la Belle de Mai (Marseille), au CIPM (Marseille) à Bandage (Bourges), au Musée d’Art Contemporain de Lyon, etc. Ses textes sont publiés par les éditions de l’Attente (Bordeaux), les éditions Patin & Couffin (Marseille) et la revue Tissu (Suisse). Elle a réalisé des lectures et des performances au CIPM (Marseille), au CAPC (Bordeaux), Au salon de la poésie de Nantes, à Art 3 Centre d’Art (Valence), à Arteleku (San Sebastien), au Festival des Musiques Médiocres (France). Depuis 2005, elle fait partie du collectif Yes Igor, qui conçoit des spectacles musicaux : Le tombeau de Spike Jones, Yes Ygor contre la guitare / Le grand combat, Yes Igor contre la guitare/ La conférence, Les Exercices de play-back, Hamlet ou l’éloge du play-back, C’est déjà ça, Encore heureux. Elle est cofondatrice du duo Monsieur Gadou & sa Secrétaire, et du trio « Calamité ». Elle est également interprète de la Cie de théâtre Pension de famille (Grigri, Les actrices,  Vous n’étiez pas là). En 2017 elle créé Coïncidence avec Heidi Brouzeng et Guigou Chenevier, une composition musicale à partir des Noces de Stravinsky, et en 2019 Ciel de traîne,  une pièce musicale et chorégraphique prolongement de Coïncidence, en compagnie d’Andrea Sitter, Heidi Brouzeng et Guigou Chenevier. En 2020, elle co-écrit Étude en rouge avec Tiziana Bertoncini, Monsieur Gadou, et Bruno Lahontâa, une pièce musicale et visuelle.

Julien Rabin est musicien et réalisateur informatique. Depuis plus d'une dizaine d'année, il développe une pratique du sonore, dans différents contextes de création artistique : spectacle vivant (concerts, théâtre, formes nouvelles), installations sonores et intermédias. Son travail porte sur l'écriture du son dans l'espace, le contrôle gestuel du son ou plus largement des médias via des dispositifs de lutheries numériques innovantes. Julien Rabin suit un cursus de musique et musicologie à l’Université Rennes 2 avant de se spécialiser dans le domaine des musiques électroacoustiques et de l’informatique musicale au sein d’un Master Arts et Technologies Numériques. Il y intervient de 2005 à 2010 en tant que moniteur informatique et enseigne différents outils de création (Max, Pure Data, Cubase, Finale). De 2010 à 2016, il est chargé de recherche et développements informatiques au GMEA – Centre National de Création Musicale d’Albi-Tarn et coordinateur des chantiers d’expérimentation artistique menés dans le cadre du projet ANR OSSIA – Open Scenario System for Interactive Application (2012-2015). Il y a en charge les réalisations informatiques des différents projets de création menés par les artistes invité•e•s. Il y assure également le rôle d’interface entre les chercheurs•euses et ingénieur•e•s impliqué•e•s dans les travaux de recherche informatique et les artistes mettant en jeu les outils de création issus de travaux de recherche. Ses recherches et réalisations portent sur les outils d’écriture du son dans l’espace, l’écriture d’interactions et modulations paramétriques complexes. En lien permanent entre travaux de recherche et réalisations artistiques, il est également membre de l’Association Française d’Informatique Musicale, et coordonne par ailleurs le comité de pilotage des Journées d’Informatique Musicale.
Aujourd'hui artiste indépendant, il met à profit cette expérience dans le cadre de projets de création personnels ou en collaboration. Son travail porte sur la pratique de l'électronique et de la synthèse (synthétiseur Serge Modular). Il développe sa pratique musicale notamment dans le cadre d'installation sonores ou formes hybrides dans lesquelles le public est invité à déambuler et explorer différents comportements de l'électronique in situ (processus aléatoires et chaotiques, feedbacks, etc.).

Mise à jour le 05/04/2022