Méta Chef d’Orchestre

Méta Chef d’Orchestre - IdEx Arts & Sciences Université de Bordeaux

© SCRIME © SCRIME

Cette résidence de Serge Delaubier est lauréate d’un appel IdEx de l’université de Bordeaux.

ta Chef d’Orchestre Méta Chef-d’Orchestre (MCO) propose de d’inventer une composition / instrument qui soit dirigée / joué par Serge de Laubier au Méta-Instrument n◦4 (MI4) pilotant i-score. Le chef d’orchestre est le seul musicien qui ne produit pas directement de son. Il est emblématique de ce travail où la partition (interactive) est dans i-score et la baguette du chef devient le MI4. Ces deux nouveaux outils ouvrent de nouvelles façons de jouer de la musique pour l’instrumentiste, le chef et le compositeur. C’est ce nouveau territoire que MCO propose d’explorer en structurant l’intervention instrumentale sur 3 niveaux correspondant à 3 temporalités :

  • l’instant, la note, le micro événement, (100 millisecondes à 1 seconde)
  • la phrase, un ensemble de mesures, une ou quelques respirations (de 1 à 10 secondes)
  • le moment, une partie d’un mouvement (de 10 à 100 secondes).

Pour intervenir sur les trois niveaux simultanément, MCO utilise la souplesse d’ i-score et la richesse du MI4. i-score devra permettre cette hiérarchisation des données pour qu’elles soient évolutives à tout moment sur les trois échelles temporelles. MCO est une œuvre ouverte qui permet de multiples interprétations. Ce travail de méta-écriture se fera en étroite collaboration entre Serge de Laubier, compositeur et joueur de Méta-Instrument, Myriam Desainte-Catherine, chercheuse, Pierre Cochard, réalisateur en informatique musicale (SCRIME LABRI), et György Kurtag, coordinateur Art Science (SCRIME LABRI).

Le MI4 propose 96 contrôles simultanés avec une bonne indépendance gestuelle. Il offre une véritable virtuosité pour jouer simultanément et indépendamment les 3 niveaux hiérarchiques. Il permet de jouer des détails, des ornements, des accents, tout en donnant un phrasé, une respiration, tout en gardant la conduite de la grande forme. Les contrôles sont affectés aux différents niveaux du logiciel. L’objectif est bien de jouer simultanément i-score sur 3 niveaux hiérarchiques, de l’instantané à la macro forme.

Le projet associe génération sonore et visuelle. La musique visuelle constitue l’ADN créatif de Serge de Laubier. La fonction du visuel vise toujours à amplifier l’écoute du musicien comme celle de l’auditeur. Dans MCO, le visuel a trois fonctions :

  • visualiser des partitions virtuelles en montrant les structures qui seront jouées au MI4. Ces représentations seront réalisées en 3D ;
  • montrer les corps imaginaires des instruments de synthèse utilisés ;
  • agrandir les gestes parfois très fin de l’instrumentiste pour mieux apprécier son jeu.

Mise à jour le 09/05/2018